Vous faîtes un audit à blanc ?

juin 12, 2020

Oui, dans une mission de conseil à visée de certification ISO, l’audit à blanc est toujours obligatoire car il est la meilleure garantie de réussite. C’est également souvent à ce moment que les derniers blocages sont levés. L’audit à blanc est beaucoup plus strict que l’audit réel. Souvent nous relevons une demi-douzaine de non-conformités dont certaines majeures et une bonne douzaine de points sensibles. En audit réel, c’est plutôt de l’ordre de 1 ou 2 non-conformités mineures et 3 points sensibles, fréquemment moins. C’est ce qui nous permet d’afficher 100% de clients certifiés à ce jour dès le 1er audit.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En validant votre commentaire, vous acceptez les régles de notre politique de confidentialité.

Pin It on Pinterest